Comment soulager la douleur du nerf sciatique ?

bouillotte sèche aux graines de chanvre

Avant toute chose, cet article ne se substitue pas à un avis médical. Il est recommandé de consulter un spécialiste en cas de névralgie sciatique aiguë ou persistante.
Vous trouverez ici, quelques conseils et petits gestes à pratiquer au quotidien pour soulager, prévenir les douleurs et récupérer de la mobilité.

Qu’est-ce que le nerf sciatique ?

Le nerf sciatique est le plus gros et plus long nerf du corps.
Situé à l’arrière des jambes, ses 5 racines prennent naissance dans le bas du dos au niveau des vertèbres lombaires et sacrées jusqu’au talon. C’est un nerf sensitif et moteur.

La douleur sciatique, qu’est-ce que c’est ?

La sciatique ou névralgie sciatique est une inflammation qui provoque une douleur à l’arrière de la jambe en suivant le trajet du nerf.
Elle ne touche qu’un seul côté du corps, les douleurs ressenties se manifestent au niveau de la fesse ou de la cuisse et peuvent parfois s’étendre jusqu’au talon.
Plusieurs causes sont possibles, la plus connue étant provoquée par une hernie discale lombaire, mais d’autres causes peuvent être à l’origine de cette inflammation : compression, lésion, fracture… Il est important d’en connaître les raisons pour pouvoir la soigner.

A quel moment surgissent les douleurs ?

Les douleurs surviennent lors de stations assises prolongées, la nuit, en marchant ou lors de changements de position, tels que se lever, se courber ou faire une torsion du torse.
H3 Quels sont les signes ?
En règle générale, il s’agit d’une douleur irradiante dans la fesse et l’arrière de la cuisse qui peut s’étendre jusqu’au mollet ou à la voute plantaire. On peut ressentir également un pincement dans le bas du dos, avec parfois des sensations de fourmillement dans les membres inférieurs, mais toujours d’un seul côté.

Comment soulager naturellement la douleur du nerf sciatique ?

De petits gestes simples à pratiquer régulièrement,

1 – De la chaleur

Dans le cas d’une douleur sciatique liée à un choc ou traumatisme il est préférable d’utiliser du froid pour limiter l’inflammation et calmer la douleur.
Si c’est une douleur chronique et persistante, il est préférable de mettre de la chaleur sur la zone sensible, cela vous apportera du réconfort et vous aidera à vous détendre.

Il est recommandé de s’installer sur le dos, de préférence les jambes surélevées. Posez une bouillotte sèche sur la zone douloureuse, le bas du dos ou le fessier.
La chaleur va aider à détendre les tensions musculaires.
La sciatique est une douleur très fatigante, alors profitez de ce moment pour vous reposer.
Notre coussin, Chanchan prends-en de la graine, préalablement chauffé, sera parfait pour soulager vos douleurs et détendre vos tensions.

2 – De l’eau

Le bon réflexe, bien souvent négligé au quotidien, est de s’hydrater. Cela vous aidera à éliminer les substances toxiques du corps et vous aidera à récupérer plus vite.
Méfiez-vous du thé et du café, consommés en grande quantité, ce sont des boissons drainantes, qui n’apportent pas le taux d’hydratation suffisant. Privilégiez l’eau et les tisanes.

3 – Du mouvement

Si la douleur ne vous cloue pas au lit et que vous pouvez un peu vous mouvoir sans que cela déclenche de douleur, le mouvement vous permettra de vous rétablir plus vite.

Évitez de garder une position allongée ou assise trop longtemps, il est important de continuer à bouger, de façon progressive, régulière et sans jamais forcer.
La marche est recommandée, car elle permet de se mettre en mouvement facilement et naturellement. Même quelques pas réguliers, surtout si vous avez un travail statique.

Il existe quelques petits exercices simples à pratiquer, au quotidien.

En voici quelques exemples. Munissez-vous d’un tapis de sol.
Toujours en douceur sans oublier de respirer !

  • En position allongée sur le dos, jambes repliées, mains sur les genoux, ramenez les genoux vers la poitrine. Ceci permet d’étirer la chaine des muscles postérieurs.
  • En position allongée sur le dos, jambes repliées, laissez descendre les jambes (par l’effet de leur poids), d’un côté, puis tournez la tête du côté opposé. Refaites le même mouvement plusieurs fois de chaque côté.
  • Assis(e) au sol, les jambes pliées, les pieds à plat dans l’alignement du bassin, les mains sur le haut des tibias, redressez doucement le dos le plus droit possible en rentrant le ventre, ceci afin d’étirer tous les muscles internes de la colonne et les renforcer. C’est également un exercice gainant.
  • Etirez l’avant du corps
    Il est recommandé d’étirer l’avant du corps. Même si ce mouvement peut paraître peu intuitif, se cambrer lorsque la douleur se fait sentir dans le bas du dos peut soulager.
    Ce mouvement étire les psoas, ces 2 muscles qui rattachent le haut du fémur au bassin. Ces exercices permettront de redonner de la souplesse dans zones lombaires et d’éviter les blocages.
  • Allongé sur le ventre, poser les mains de chaque côté à l’aplomb des épaules, redresser le haut du corps en gardant le bassin et les jambes appuyées au sol
  • Une fois que le corps est échauffé, vous pouvez aussi pratiquer les 2 fameuses postures de yoga du « chien tête en bas » et du « cobra » qui allient des étirements complets, avant et arrière. Très efficaces !!!
  • Vous pouvez adopter le ballon postural, cela vous permettra de travailler en douceur, pour faire toutes sortes de rotations du bassin et du bas du dos…

Adoptez de bonnes postures

Eviter les positions avachies, lorsque vous êtes assis, tenez-vous bien droit, surtout si vous êtes assis toute la journée.

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.