Après une période de calme et d’introspection qu’offre la saison de l’hiver, la vie fait de nouveau surface. L’équinoxe de printemps symbolise cette transformation, ce retour à la vie.
C’est le moment idéal pour se laisser inspirer par de nouveaux projets.

Relation de l’homme et son environnement

L’humain est constitué des mêmes molécules que son environnement naturel, il subit les mêmes influences du temps et des astres.
Cela peut paraître évident mais…
On a tendance à l’oublier, à fortiori quand nos modes de vie sont autant urbanisés qu’actuellement.
Pour prendre soin de soi, il est primordial de s’ajuster aux saisons, aux climats et à l’environnement extérieur.
Cette relation est à double sens, être attentif à notre condition naturelle, c’est être attentif au monde et à la nature qui nous entoure.

Que se passe t-il au printemps ?

Une énergie incroyable se met en marche.
. Dans le sol les racines se déploient pour puiser les nutriments et minéraux, la sève remonte dans les tiges et les troncs des arbres. Au bout de chaque branche les bourgeons naissent, les fleurs se déploient.
La nature nous offre son camaïeu de vert tendre, la lumière nous réchauffe, les oiseaux chantonnent, c’est la saison des amours, la vie s’éveille, un nouveau cycle commence.
. Cette énergie montante, l’humain la ressent, nous avons besoin de sortir, de bouger et de profiter de l’extérieur.
Mais c’est aussi un vrai chamboulement pour l’organisme.
Au sortir de l’hiver nous ressentons souvent une baisse d’énergie, nos défenses immunitaires, bien impactées par l’hiver, sont au plus bas.
Au printemps, nous avons besoins de renforcer nos immunités et de nettoyer notre organisme.
Il est intéressant d’aérer les poumons pour renforcer son immunité, et prévenir les allergies.

Petits conseils de printemps

De l’air ! Du souffle

Avec le printemps nous retrouvons le plaisir des promenades en nature pour prendre le temps de respirer et sentir les parfums printaniers.
L’air de la forêt est chargé d’essences issues des résines des différentes espèces d’arbres, en particulier les conifères, qui ont des vertus respiratoires indéniables. Les forêts de feuillus auront des effets sédatifs et toniques, tandis que les forêts de résineux seront antimicrobiennes.

Prendre le temps de marcher et respirer sera bénéfique pour notre bien-être général, notre sommeil, notre respiration, et notre santé dans sa globalité.
Prendre son temps dans un « bain de forêt » c’est aussi l’occasion de se mettre en mouvement et d’absorber la vitamine D grâce aux rayons du soleil.

Détoxifier l’organisme

Détoxifier votre organisme pour retrouver l’énergie
Pensez aux plantes et légumes de saison pour retrouver une alimentation équilibrée, sans excès.
La nature est bien faite, au printemps elle nous offre, le pissenlit, l’ail des ours, du radis noir, la menthe poivrée, l’artichaut….
Vous pouvez combiner cette cure de légumes et plantes du printemps, en buvant tout au long de la journée des tisanes avec des plantes détoxifiantes comme le romarin, le citron, la camomille, le gingembre. Le thé vert a des propriétés anti-oxydantes et drainantes très intéressantes en cette saison.
Boire de l’eau chaude accompagnera « le feu digestif » est aidera aux transformations digestives et participera à élimer les toxines.

Pour cette saison, nous vous conseillons nos boissons Chanchan :

La recette détoxifiante au goût subtil et rafraichissant :
> Le Thé de bonne foie, le thé qui élimine les excès
À base de thé vert associé à l’écorce de citron et la citronnelle

Particulièrement intéressante en cette saison
> L’Infusion coup de fouet, Toutouyoutou !
Composée principalement à base de maté, cette plante d’Amérique du sud aux effets stimulants et
diurétiques, favorisera l’élimination des toxines; le gingembre aura lui un effet antioxydant.

Les indispensables à vivre au printemps

L’équipe Chanchan vous a sélectionné leurs activités favorites au printemps :

– Écouter le chant des oiseaux
– Végétaliser sa terrasse et balcon
– Se promener en forêt
– Faire des semis de plants de légumes et fleurs
– Jardiner (tailler les arbres, apporter de l’engrais, préparer le sol du potager)
– Faire le ménage de printemps
– Porter des couleurs vives et des motifs fleuris
– Faire une cure de sève de bouleau pour détoxifier l’organisme
– Manger des fruits et des légumes de saison (artichauts, radis, asperges, fraises…)
– On ressort le vélo avec les beaux jours

Et vous ? Laissez nous vos suggestions >

bouillotte sèche aux graines de chanvre

Avant toute chose, cet article ne se substitue pas à un avis médical. Il est recommandé de consulter un spécialiste en cas de névralgie sciatique aiguë ou persistante.
Vous trouverez ici, quelques conseils et petits gestes à pratiquer au quotidien pour soulager, prévenir les douleurs et récupérer de la mobilité.

Qu’est-ce que le nerf sciatique ?

Le nerf sciatique est le plus gros et plus long nerf du corps.
Situé à l’arrière des jambes, ses 5 racines prennent naissance dans le bas du dos au niveau des vertèbres lombaires et sacrées jusqu’au talon. C’est un nerf sensitif et moteur.

La douleur sciatique, qu’est-ce que c’est ?

La sciatique ou névralgie sciatique est une inflammation qui provoque une douleur à l’arrière de la jambe en suivant le trajet du nerf.
Elle ne touche qu’un seul côté du corps, les douleurs ressenties se manifestent au niveau de la fesse ou de la cuisse et peuvent parfois s’étendre jusqu’au talon.
Plusieurs causes sont possibles, la plus connue étant provoquée par une hernie discale lombaire, mais d’autres causes peuvent être à l’origine de cette inflammation : compression, lésion, fracture… Il est important d’en connaître les raisons pour pouvoir la soigner.

A quel moment surgissent les douleurs ?

Les douleurs surviennent lors de stations assises prolongées, la nuit, en marchant ou lors de changements de position, tels que se lever, se courber ou faire une torsion du torse.
H3 Quels sont les signes ?
En règle générale, il s’agit d’une douleur irradiante dans la fesse et l’arrière de la cuisse qui peut s’étendre jusqu’au mollet ou à la voute plantaire. On peut ressentir également un pincement dans le bas du dos, avec parfois des sensations de fourmillement dans les membres inférieurs, mais toujours d’un seul côté.

Comment soulager naturellement la douleur du nerf sciatique ?

De petits gestes simples à pratiquer régulièrement,

1 – De la chaleur

Dans le cas d’une douleur sciatique liée à un choc ou traumatisme il est préférable d’utiliser du froid pour limiter l’inflammation et calmer la douleur.
Si c’est une douleur chronique et persistante, il est préférable de mettre de la chaleur sur la zone sensible, cela vous apportera du réconfort et vous aidera à vous détendre.

Il est recommandé de s’installer sur le dos, de préférence les jambes surélevées. Posez une bouillotte sèche sur la zone douloureuse, le bas du dos ou le fessier.
La chaleur va aider à détendre les tensions musculaires.
La sciatique est une douleur très fatigante, alors profitez de ce moment pour vous reposer.
Notre coussin, Chanchan prends-en de la graine, préalablement chauffé, sera parfait pour soulager vos douleurs et détendre vos tensions.

2 – De l’eau

Le bon réflexe, bien souvent négligé au quotidien, est de s’hydrater. Cela vous aidera à éliminer les substances toxiques du corps et vous aidera à récupérer plus vite.
Méfiez-vous du thé et du café, consommés en grande quantité, ce sont des boissons drainantes, qui n’apportent pas le taux d’hydratation suffisant. Privilégiez l’eau et les tisanes.

3 – Du mouvement

Si la douleur ne vous cloue pas au lit et que vous pouvez un peu vous mouvoir sans que cela déclenche de douleur, le mouvement vous permettra de vous rétablir plus vite.

Évitez de garder une position allongée ou assise trop longtemps, il est important de continuer à bouger, de façon progressive, régulière et sans jamais forcer.
La marche est recommandée, car elle permet de se mettre en mouvement facilement et naturellement. Même quelques pas réguliers, surtout si vous avez un travail statique.

Il existe quelques petits exercices simples à pratiquer, au quotidien.

En voici quelques exemples. Munissez-vous d’un tapis de sol.
Toujours en douceur sans oublier de respirer !

  • En position allongée sur le dos, jambes repliées, mains sur les genoux, ramenez les genoux vers la poitrine. Ceci permet d’étirer la chaine des muscles postérieurs.
  • En position allongée sur le dos, jambes repliées, laissez descendre les jambes (par l’effet de leur poids), d’un côté, puis tournez la tête du côté opposé. Refaites le même mouvement plusieurs fois de chaque côté.
  • Assis(e) au sol, les jambes pliées, les pieds à plat dans l’alignement du bassin, les mains sur le haut des tibias, redressez doucement le dos le plus droit possible en rentrant le ventre, ceci afin d’étirer tous les muscles internes de la colonne et les renforcer. C’est également un exercice gainant.
  • Etirez l’avant du corps
    Il est recommandé d’étirer l’avant du corps. Même si ce mouvement peut paraître peu intuitif, se cambrer lorsque la douleur se fait sentir dans le bas du dos peut soulager.
    Ce mouvement étire les psoas, ces 2 muscles qui rattachent le haut du fémur au bassin. Ces exercices permettront de redonner de la souplesse dans zones lombaires et d’éviter les blocages.
  • Allongé sur le ventre, poser les mains de chaque côté à l’aplomb des épaules, redresser le haut du corps en gardant le bassin et les jambes appuyées au sol
  • Une fois que le corps est échauffé, vous pouvez aussi pratiquer les 2 fameuses postures de yoga du « chien tête en bas » et du « cobra » qui allient des étirements complets, avant et arrière. Très efficaces !!!
  • Vous pouvez adopter le ballon postural, cela vous permettra de travailler en douceur, pour faire toutes sortes de rotations du bassin et du bas du dos…

Adoptez de bonnes postures

Eviter les positions avachies, lorsque vous êtes assis, tenez-vous bien droit, surtout si vous êtes assis toute la journée.

Pour se détendre après une journée de travail, se réchauffer en période de froid, ou apaiser une tension, le coussin aux graines sera idéal chaud…

 

Plus que jamais il parait nécessaire d’adopter des moments et des rituels de détente au quotidien pour lutter contre le climat parfois anxiogène dans lequel nous vivons, ou pour nous aider à traverser un stress passager avec sérénité. Prendre soin de soi en adoptant des gestes « chanchanisés » c’est retrouver tranquillité et joie de vivre, un sommeil récupérateur pour aborder l’avenir avec optimisme.

Dans quel cas utiliser la bouillotte sèche aux graines


En utilisation chaude
La chaleur est connue pour ses effets bénéfiques sur certaines douleurs :
Contractures, lombalgies, crampes… La chaleur dilate les vaisseaux sanguins, oxygène les tissus, ralentit la transmission nerveuse de la douleur; elle va permettre aux muscles de se détendre.
Elle pourra également être efficace pour soulager des règles douloureuses.
Attention, si vous souffrez d’insuffisance veineuse, la chaleur n’est pas recommandée sur les membres inférieurs .
En utilisation froide
Si vous avez un œdème, un coup, un traumatisme (type entorse) il sera préférable d’appliquer du froid.
La bouillotte seiche peut-être placée au congélateur pendant 20 à 30 minutes, sa granulométrie fine permet d’épouser facilement les courbes du corps, et sera plus agréable que la poche de glace. <br>voir notre coussin aux graines de chanvre, Chanchan prends-en de la graine